SCOR

Denis Kessler, PDG de Scor, a mis le point sur le dépassement des objectifs malgré la baisse des résultats, la bonne notation de Crédit AA et sur l’obtention de la plage optimale en terme de solvabilité. Il a également insisté sur l’impact des taux bas sur Scor. Denis Kessler a fait un tour d’horizon sur les différentes stratégies de Scor depuis 2002 et annoncera le nouveau plan 2016-2019 en septembre.

La présentation des métiers de Scor est explicite notamment l’exposé sur les cyber-risques, certains actionnaires sont allés jusqu’à exprimer leur joie et remercier le directoire de Scor pour leur Transparence.

On est passé aux questions. Elles ont porté sur la finance notamment l’impact des taux bas et comment Scor pourrait profiter de leur remontée ainsi que sur le digital. Une question d’un actionnaire sur la possibilité de recruter d’anciens hackers, le PDG dit que les recruter constituerait un risque et qu’il préfèrerait les mettre en prison

Les actionnaires de SCOR ont adopté largement toutes les résolutions proposées, y compris le versement d’un dividende de 1,50 euro par action au titre de l’exercice 2015. Le Say On Pay de Denis Kessler quant à lui a été adopté à 65,03%.

 

«Nous avons survécu toutes les crises, nous sommes parmi les rares entreprises ayant obtenu une note de AA et nous devons la garder ».