SAFRAN

RECENTRAGE SUR LE NOM SAFRAN, ET FAIBLES MAJORITES SUR LES SUJETS DE REMUNERATION – UN VOTE CONTRE DE L’ETAT ACTIONNAIRE ?

 

Le duo Philippe Petitcolin-Ross McInnes ont annoncé que cette année encore, Safran a atteint ses objectifs. Avec un chiffre d’affaires passant de 15,4 milliards à 17,4 milliards d’euros et un résultat opérationnel courant en augmentation de 16,4 % à 2,4 milliards d’euros. Ross McInnes  a confirmé la stratégie — différenciation technologique, investissements ciblés, compétitivité.

A cette occasion, Safran a annoncé le regroupement de toutes ses sociétés sous un seul logo : Safran et sous une nouvelle signature « Powered by trust » .

Lors des votes, deux conventions de retraite supplémentaire à cotisations définies en faveur de Ross McInnes et de Philippe Petitcolin ont été adoptées à 52% seulement. Les Say-on-Pay qui ont été votés entre 65% et 67%, comme les jetons de présence. Aucun commentaire n’a été donné en séance. Les autres résolutions ont été largement adoptées.

 

“En 2015, Safran a atteint tous ses objectifs. Nos perspectives pour 2016 font apparaître de nouvelles améliorations dans tous les domaines.”