ORANGE

Durée : 3h20, Quorum : 67,45%, Assemblée : 950 personnes, Lieu: Palais des Congrès

Stéphane Richard, PDG, a surpris avec une assemblée différente et innovante, débattant avec ses actionnaires du rôle sociétal d’Orange, confrontée aux défis du numérique. Le dirigeant a traité bien entendu aussi les autres points sur lesquels il était très attendu : les sujets de stratégie, après l’arrêt début avril du projet de rapprochement Orange/Bouygues Telecom, et les sujets de rémunération, après sa prise de position par voie de presse sur la question du vote des actionnaires.

Cette assemblée générale était atypique en plusieurs aspects. Par les documents remis, d’abord : Orange a réalisé pour la première fois un « rapport annuel intégré », qui invite les actionnaires mais également tous ses publics à une lecture sociétale de sa stratégie. Par sa durée (3h20, dont 1h15 de questions-réponses), une des plus longues de l’année, avec Engie, Michelin et Société Générale – mais les actionnaires étaient très intéressés par ce débat sur des enjeux de société. Par la couverture de l’assemblée par les réseaux sociaux, enfin : le fil twitter d’Orange relayait les images et les informations en direct, dès avant le début de l’assemblée.

Toutes les résolutions proposées par le Conseil d’Administration ont été largement votées. Le FCPE Cap’Orange proposait trois résolutions : réduction du dividende, paiement de l’acompte en actions, limitation à 2 mandats pour les administrateurs. Elles ont toutes les trois été rejetées.

« Le numérique change nos vies. L’enjeu véritable derrière la technologie c’est l’humain. ».