HERMES INTERNATIONAL

Durée : 2h10, Quorum: 82%, Assemblée : 350 personnes, Lieu: Pavillon Gabriel,

Hermès ouvrait son assemblée générale par un spectacle artistique, comme à son habitude – mais un luxe devenu rare en assemblée générale.
L’assemblée accueillait de nouveaux actionnaires venus en nombre de LVMH. A l’occasion de sa sortie d’Hermès fin 2014, LVMH a en effet redistribué la totalité de ses titres (soit 23,1 % du capital du sellier) à ses actionnaires. Chaque actionnaire de 41 actions LVMH s’est ainsi vu remettre 2 actions Hermès. Le flottant d’Hermes est ainsi passé de 7 à 22%, un élément qui a contribué à la valorisation du titre (+20% en 2015).

Axel Dumas, Gérant d’Hermes International, a commenté les très bons résultats du sellier, avec une hausse de 11 % du chiffre d’affaires, et un résultat net en progression de 9 %. Il a également insisté sur le « Made in France » : le groupe détient 36 sites de production dans l’Hexagone, et a embauché 400 personnes en France. Les ventes continuent à croître en France, malgré la baisse du tourisme. Hermès poursuit, par ailleurs, sa croissance internationale, ouvrant, notamment, chaque année un nouveau magasin en Chine.

Les questions des actionnaires ont interrogé le sellier sur une possible division du nominal, ou sur un dividende majoré – aucun de ces sujets n’est à l’ordre du jour. L’association de défense des animaux Peta a également pris la parole, sur les condi- tions d’abattage des autruches. Hermes a affirmé respecter les règles maison, bien plus strictes que les législations internationales.

« Notre clientèle française est fière et nous aide »