A l’ordre du jour des AG 2017, les rachats d’actions comme principale mesure anti-OPA

Les entreprises demandent-elles davantage de mesures anti-OPA ? est-ce les mêmes que les années précé-dentes ? les Bons Breton ont-ils fait école ? L’Hebdo des AG a mené l’enquête, en analysant les ordres du jour parus. Surprise : les entreprises demandent moins de mesures anti-OPA, même si elles sont plus médiatisées. Il s’agit surtout de propositions de rachats d’actions, ce que nous interprétons comme signe de bonne santé financière des entreprises. Par ailleurs, les sociétés proposent davantage d’autorisations financières, mais plus « shareholder friendly ». Nous attirons enfin l’attention sur le fait que près d’une société sur deux propose des apports en nature, un sujet sensible depuis l’assemblée d’Elior en début d’année.

Veuillez vous abonner à l'Hebdo ICI pour lire la suite